Image-lunettes-lapin-bb-marque-Lafont-optique-des-soudanes-louveciennes

Des petites lunettes pour des petits yeux !

Vous pouvez faire contrôler la vue de votre enfant dès les premiers mois de sa vie.

Plus le diagnostic se fait tôt et plus vous aurez la possibilité de rectifier ou d’améliorer sa vue.

La vision de l’enfant se construit moi après mois, dès la naissance.

Un nourrisson qui vient au monde peut détecter l’équivalent d’un crayon très contrasté, qui se déplace lentement à 30 cm de ses yeux.

A cet âge, il redoute les fortes lumières et ne perçoit que l’équivalent du noir et blanc. Il est recommandé aux adultes d’adopter des gestes lents, car les yeux du petit n’organisent pas correctement les mouvements rapides. Son champ visuel étant limité.

Au 3ème jour : Il peut fixer le visage de sa maman et à 6 semaines, il le reconnait.

A 4 mois et demi : Il suit les mouvements vifs et rapides comme les déplacements de sa maman dans la pièce.

Il commence à apprécier la distance d’un objet mais son monde reste limité.

A 9 mois, il voit bien plus loin et commence à discerner les détails. Il perçoit les couleurs franches et saturées.

A 18 mois, ses fonctions visuelles sont quasiment adultes. Il voit un cheveu fin, mais différencie encore mal les faibles nuances.

De 3 ans à 6 ans, l’enfant a acquis toutes ses facultés visuelles, en accord avec sa motricité.

A partir de 6 ans, l’enfant apprend à lire.

Pour cela, il doit posséder une bonne acuité visuelle. Une capacité d’accommodation normale des mouvements oculaires et une convergence de qualité.

Image-ours-lunettes-enfants-solaires-ski-optique-des-soudanes-louveciennes#3

Bien voir pour bien apprendre

 

Les lunettes, l’outil indispensable pour une bonne scolarité.

Porter ses lunettes est indispensable lorsque l’on en a besoin et d’autant plus pendant sa scolarité.

De la lecture d’un livre, au tableau ou sur écran, mais aussi pour l’écriture…..

La scolarité exige de grandes capacités visuelles et demande beaucoup d’effort pour les porteurs de lunettes et/ou lentilles.

Lire est un acte apparemment très simple mais qui fait appel à des mécanismes incroyablement délicats et complexes.

Lire, ce n’est pas seulement identifier des lettres, c’est aussi reconnaître des mots par saccades successives des yeux.

Ecrire sur du papier ou sur un clavier exige, en plus, une bonne coordination entre les yeux et la main.

La lecture comme l’écriture impliquent un déplacement du regard rapide et régulier qui sous entend des mouvements bien coordonnés des deux yeux et une perception nette des lettres.

En outre, pour bien lire et bien écire votre enfant doit être à la bonne distance de son document. 

Il existe un test simple : le bon éloignement correspond à la longueur de l’avant-bras de l’enfant pouce tendu comme pour dire OK.

De même, si votre enfant travaille ou joue sur un écran, il doit être placé à une distance supérieure à 40 cm.

Enfin, si il lui arrive de regarder la télévision, il doit être assis à plus d’un mètre.

Les écrans n’abîment pas le yeux. En revanche, si votre enfant fatigue, c’est le signe de petits défauts visuels passés inaperçus.

Aujourd’hui, il existe des lunettes à verres bleus spécialement conçus pour éviter la fatigue des yeux sur les écrans.

Lire l’article (à venir).

image-tiroir-magique-optique-des-soudanes-louveciennes